01 janvier 2007

Il était une fois... la Brigade

Alors voilà un petit article qui me tient grandement à coeur car il va me permettre de rendre hommage à une très très bon collectif rap du nom de, comme vous l'avez sûrement tous déjà devienez, La Brigade (hein ? c'était facile... Comment ça non ? T'avais pas trouvé toi ? Tu serais pas resté trop longtemps avec Notre Tyran Liloo toi ? Hum... Bref !). Et comme je suis peut-être le seul de l'équipe du blog a vraiment aimé le rap, c'est moi qui me charge de faire cet article, dommage pour vous, vous êtes pas tombé sur le moins fou du pavillon...
Donc voilà, on va d'abord passé vite fait par le côté rébarbatif de la chose (non seleniel je ne parle pas de toi <--- Prenez des notes messieurs, dames, ça c'est ce que l'on appelle une attaque gratuite ^^), ou de l'artcile si vous préférez, c'est-à-dire la bio... la bio... Oui ? quelqu'un a trouvé ? Allez-y madame. " La biodiversité ! ". Oui bien sûr... * Que quelqu'un aille me chercher une camisole, on a un cas là... *. Non il s'agit en fait de la biographie, que j'essaie d'amener avec plus ou moins d'humour ( Qui a dit plus moins que plus ? En plus ça veut rien dire... ). On a le choix entre le copier/coller ce qui donnera un truc complet, ou une biographie de mon cru et là on est pas sorti de la berge, et vous du pavillon des fous (oui mais fallait pas venir hein... On vous a pas forcé que je sache, donc maintenant vous assumez et vous restez jusqu'à la fin, sinon tronçonneuse et là je sens que notre Tyran Préféré va prendre son boulot très à coeur ! Mwahahahaha).

Donc à vous de choisir... Le copier/coller vous voulez ? Pourquoi ? Parce que vous voulez échapper à mon humour désastreux ? Bin voilà vous avez gagné, 'fallait pas me chercher. Ce sera un copier/coller dans lequel j'insèrerais mes vannes. Ha ha, on fait moins les malins là hein ?
Allez c'est parti :

 

La Brigade est un collectif de rap fondé en 1992 et composé au départ de 12 membres, originaires pour la plupart de la banlieue parisienne. Parmi les rappeurs, on retrouve aujourd'hui : Base (Le Paranormal, comme seleniel donc...), Acid (L'Alchimiste, un manga dont il faudra qu'on vaus cause ^^), Fredo (L'Agent Double, non il n'a pas joué dans un James Bond), 2 Fray (L’Expert, comme la série, sauf que lui il opère seul), Doc K (Le Pacificateur, "Appelez-le Schwarzie"), le K-Fear (Le Blackalauréat, je ne sais pas s'il l'a eu ^^), John Deïdo (L'Agent Spécial, agent numéro 009), ainsi qu’un Brigadier Fantôme (bouh ça fait peur !), dit Le B.F ; Ziko et Vice-D ayant quitté le groupe.

 

Au fil des années (quelle jolie intro), La Brigade s'est imposée dans le paysage rap français (et quel paysage). Issu du 92 (Hauts-de-Seine donc. Ca vous avance pas plus mais sachez juste que c'est en région parisienne, donc pas très loin de chez moi), cette corporationcollectif (!) (vous allez pas me le faire répéter !) de 12 rappeurs a du vraiment persevérer pour se faire connaitre : le premier maxi (c'est-à-dire en gros un CD avec peu de titres dessus pour ceux qui se demandent ce que c'est. Si j'en ai vu parmis vous avec des têtes d'ahuris... Et oui j'ai l'oeil...), "J'ai rendez-vous", sorti en autoproduction en 95 (1995...) avait été réalisé avec les moyens du bords (mais lequel ? Là réside une zone d'ombre sinistre ce la carrière de ces jeunes rappeurs...) ! Leur 2ème maxi (96), réédité sous la forme d'un maxi blanc est un maxi qui a fait date, puisqu'il inclut les titres avec Lunatic "16 rimes", "La vie est une" et "membre de la brigade" (apparemment de ons titres donc). Bref que du bon et un son meurtrier (15 ans de réclusions criminelle...) signé Ziko.

 

Le 3ème maxi n'arrivera pas en revanche au même niveau (dommage...) : pas de titre qui se démarque vraiment (pourtant y'en a qui ont fait de bons appels de balle... Ca va c'est juste qu'en ce moment avec la Coupe du Monde je ne pense qu'à ça). Ceci étant dit, la qualité de maxi "noir" est tout de même appréciable (ouf !). Un 4ème maxi (début 98 = date de sortie...) réctifie le tir : "J'me fous du boss" (il va se faire virer s'il continue lui), ça c'est le titre du maxi, non je dis ça parce que la tournure des phrases du site sur lequel j'ai pris cette biographie n'est pas très claire...

Ainsi, tout au long de ses sorties, La Brigade assoit sa notoriété (et un mot compliqué, un !) ce qui aboutit à la conception de la B.O (bande originale, pour les inclutes) de "Zonzon" (très bon film d'ailleurs, avec entre autres Jamel Debbouze). Mais Ziko n'est alors plus dans la Brigade et cela se fait ressentir : les sons ne sont plus aussi percutants qu' avant. Reste à savoir si 2 Fray, Le K.Fear , Fredo et leurs acolytes sauront être à la hauteur pour leur premier album qui sort en juin 99. Le groupe a sorti les grands moyens : désormais, elle roule avec Universal, la plus grosse maison de disques qui a englouti Polygram. Du coup, la Brigade a plus d'aisance pour pondre un album bien travaillé: le groupe, qui est réduit à 8 membres s'exile à la campagne pour taffer intensément (avec les vaches) sur "Le Testament" (le premier album donc). C’est le premier album qui réunit IAM, Faf Larage du coté marseillais, et NTM et Arsenik (Secteur A) (du très lourd donc). L’album sera disque d’or (wah la chance !).

 

A Partir de là, je reprends en partie le relais. S'en suivront les albums intitulés "Il était une fois..." (d'où le titre de mon article) sorti en juin 2001, et l'album "Un esprit libre" qui lui est sorti en novembre 2005.

 

Voilà, là se finit la biographie, sûrement incomplète, mais j'espère qui vous donnera envie de la compléter par vous-même, ce serait le plus beau des remerciements.

Je vais passer vite fait sur la critique de ces albums (je la fais générale, étant donné qu'il ne m'ait pas été possible d'écouter aussi longtemps que désiré tous les albums... Pas de réclamations ? "Si moi je ne suis pas d'accord ! D'abord le copier/coller, ensuite ça et puis quoi encore, je vais me plaindre, vous allez v..." *SHBAM* Pas de réclamations donc ? OK je continue.). Bon en gros, c'est du très lourd. Du très bon rap français, à des années lumières de la plupart des choses que l'on entend en général à la radio (à part peut-être quelques uns...). Le nombre de rapeurs étant assez élevé, ceci permet d'assurer une diversité dans le style et dans le flow très intéressante (j'aime pas là, ça devient trop sérieux, va falloir que je fasse une blague bientôt) et chaque rapeur à un style propre qui se différencie clairement des autres. De plus le groupe n'hésite pas à expérimenter de nouveaux horizons, comme en témoigne leur collaboration sur un morceau avec Mass Hysteria (groupe de rock) dans l'album "Il était une fois...", ce qui constitue en 2001 une révolution (maintenant mettre des rythmes un peu rock dans le rap devient de plus en plus courant... Enfin courant, on s'est compris hein... Ne vous immaginez pas un morceau de rap faire le 100 mètres qu'on soit bien d'accord). De plus, les interludes de leurs albums étant assurés par le comique Dieudonné, à travers diverses répliques à la fois drôles (mais pas plus que moi... Comment ça ça doit être à chier alors ? Pffff je resterais à jamais incompris je pense !) amis aussi et surtout très intelligentes (en particulier pour celles du premier album, les autres sont plus basées sur le modèle "drôle").

Sinon que dire... Ah si ! Si vous ne connaissez pas encore ce collectif/groupe (je tolère les deux... 'suis sympa ce soir), courez (du verbe courir cette fois exactement) vous procurer un ou plusieurs de leurs albums/maxis (maintenant que vous savez ce que c'est je peux utiliser le mot...). Je ne pense pas que vous soyez déçus, pour peu que vous ayez une ouverture d'esprit qui vous permette d'écouter du rap, ou que vous aimiez ça tout simplement (si si ça existe je vous jure ! Une fois je me baladais dans la rue et j'ai vu quelqu'un qui en écoutais et qui souriais... Impressionnant, je l'ai pris en photo d'ailleurs.).

 

Bon voilà, comme vous l'avez remarqué sur cet article, je ne suis pas du tout schizophrène hein, et je n'aime pas parler tout seul ! Et non je ne suis pas fou moi, contrairement à d'autres qui essayent de le faire croire (je ne sais pas pourquoi mais ce soir ma cible était seleniel... "Qui aime bien châtie bien" comme on dit dans les région reculée, et acculée..., du Bengladesh). En espérant que vous ayez passé un bon moment à lire cet article (j'en doute ^^),  et puis bin, à la prochaine.

Voilà c'est ça... La sortie c'est par là, à droite, oui oui, là où on voit des silhouettes de tronçonneuses s'agiter... C'est qu'elle a faim, le tyran (problème de féminin/masculin et alors ? Un problème ?). Alors on la nourri avec les personnes qui viennent lire les articles. Désolé c'est comme ça. Les seuls qui en réchappent deviennent fous et on les interne. C'est le cas de Grenouille Bleue (qui s'appelait avant Sylvie, mais qui s'est soudainement mise à coasser et à se peindre la peau en bleu), plus une autre adepte du sabre laser et j'en passe...

Posté par Invites à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Il était une fois... la Brigade

Nouveau commentaire